Rendez-vous au dernier carrefour

Forum consacré à Hubert-Félix Thiéfaine.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eros uber alles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animal bluesymental
Affilié au Human Fan Club
avatar

Nombre de messages : 1980
Age : 35
Localisation : Avec le blues au fond du couloir.
Date d'inscription : 19/01/2008

MessageSujet: Eros uber alles   Sam 19 Jan - 22:09

1 - Was ist das rock'n'roll
2 - Je ne sais plus quoi faire pour te décevoir
3 - Amants destroy
4 - Pulque mescal y tequila
5 - Septembre rose
6 - Syndrôme albatros
7 - Droïde song
8 - Je suis partout


Dernière édition par Animal bluesymental le Lun 1 Déc - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bluesymental.superforum.fr
Arnaud
T'essayais de demander du feu à un teckel


Nombre de messages : 1773
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mer 6 Fév - 22:06

http://www.metal-immortel.com/thiefaine_hubert_felix_eros_uber_alles.htm a écrit:
1988 : huitième album. Seconde production du diptyque world-rock. La première partie ayant résolument bien marché, le Thief reprend le studio prêt à nous balancer un concentré de rock ’n’ roll aux paroles toujours aussi dingues. A cause de l’expérience acquise, ça tend à devenir un peu moins original que précédemment, principalement car la prise de risque est délaissée au profit de morceaux catchy très rentre-dedans. Une toute autre démarche, donc, mais vous verrez que ce n’est pas forcément un mal, car dans l’art de fabriquer des morceaux qui poutrent, Monsieur s’y connaît.

Fabriquer des titres moins alambiqués ne signifie pas perdre la fibre du songwriter, et les excellents riffs de Je Ne Sais Plus Quoi Faire Pour Te Décevoir nous le rappelle directement. Le texte n’est pas devenu un bête faire-valoir, il est davantage une usine à accrocher des concepts ; et comme d’habitude chez Thiéfaine, les concepts sont aussi rigoureux qu’affolants. Aujourd’hui, les thèmes principaux restent les mêmes. Psyché humaine, sexe, femmes, mort. Enfin toujours les mêmes dialogues de sourds avec les cerveaux récepteurs qui tentent d’en décoder tant bien que mal la substantifique toile. Et le menu est aussi consistant que varié : on s’en lèche les babines d’avance !

Quand arrive Amants Destroy, on sait immédiatement qu’on va se retrouver devant un roc. Intro’ aérienne et fugitive, qui plante doucement le rythme à venir, typiquement Mairet jusqu’au démarrage en feu de bengale et à la joute guitare/basse qui fait débuter un des plus grands morceaux de Thiéfaine. Textes hallucinants de verve érotique, variation magnificente sur Duras dans un «Détruire ! Détruire ! Toujours dit-elle» dont on ne se lasse ni du refrain ni de la ligne de basse. Réussissant de plus en plus à moduler sa voix en fonction des morceaux (ne nous mentons pas, ce ne sera jamais un grand chanteur), il parvient à se donner un air menaçant qui le rend meilleur conteur que jamais. Le teddy boy n’a qu’à bien se tenir.

Toujours très inspiré par la littérature, Thiéfaine donne sa seconde patte à Baudelaire, pour un Syndrome Albatros de toute beauté. Fignolé à l’extrême et bénéficiant d’arrangements exceptionnels, les guitares, les percussions et les voix doublées des refrains donnent une mystique incomparable à cette chanson-histoire. Et c’est également l‘un de ses textes les plus inspirés visuellement, construisant un univers toujours plus tangible même dans ses abstractions : «Vois la fille océane des vagues providentielles qui t’appelle dans le vert des cathédrales marines ». Dommage que Thiéfaine ne l’aie jamais reprise en concert. Amants Destroy subie le même sort. Probablement des concepts trop intimes pour la scène (!?).

Mais hors poésie de joueur de mot, c’est également la période où le florilège de morceaux « made in live » démarre. Tout comme le précédent qui nous avait gratifié des excellents Bipède A Station Verticale et Sweet Amanite Phalloïde Queen, cet opus-ci balance son concentré de for-concert-only avec joie. Qu’il s’agisse de Was Ist Das Rock’n’Roll ou Septembre Rose, impossible aujourd’hui d’imaginer une tournée de Thiéfaine sans qu’il nous interprète une brochette de ces morceaux de scènes, drôles d’expériences qui voient les quadra’ se mêler aux ado’ pour danser la gigue ’n’ roll avec toujours beaucoup de sérieux.

Le travail effectué par Thiéfaine et Mairet est plaisant à écouter, d’autant que l’opus n’a pas aussi mal vieilli que certains de ses compagnons. On peut déplorer toutefois un titre comme Je Suis Partout qui, en plus de n’être pas particulièrement intéressant sur le plan musical, se révèle presque moralisateur (voire prétentieux) dans les paroles. Une petite faute de goût que le refrain empêche de faire totalement sombrer, heureusement. Une curiosité dans la discographie somme toute assez « carrée » du bonhomme au niveau composition, ce Droïde Song qui semble sorti de nulle part, et il fallait au moins ça pour y croire. Chanson planante sur un androïde déprimé qui n’est pas sans rappeler Asimov, la texture métallique des sons ajoutés aux effets des voix donne un rendu galactique du plus bel effet.

Et dans le genre curieux, Mairet et Thiéfaine signent un excellent atypisme avec un Pulque Mescal Y Tequila qu’on n’imaginait écrit que par eux. Sur un parterre alliant une guitare latino et des percussions de plage nocturne, Thiéfaine brode un texte à mi-chemin d’une foule joyeuse et de la solitude qui s’ensuit, naviguant au gré de l’humeur entre l’onanisme alcoolique et la célébration mortuaire de l’ancien Mexique. Une réussite de plus. Et attendez d’en voir la suite, car la période «jeune et fougueux» est maintenant presque terminée, et Thiéfaine va, dans sa nouvelle métamorphose, élaborer des images plus mâtures, se séparer de Mairet, et mettre des violons dans ses morceaux. Affaire à suivre, le vin se bonifie avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ray
Tu cuis ton coeur au bourre-couillon
avatar

Nombre de messages : 851
Age : 51
Localisation : gwada
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Jeu 14 Fév - 21:35

Bien dans la lignée de metéo , un de ceux que j'apprécis beaucoup aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien
Tu jouis comme un phénix ivre mort sous les flammes
avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 27
Localisation : Encore plus loin ... AILLEURS
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mar 10 Juin - 10:22

Je rejoints Ray sur ses propos.
Indéniablement une suite à METEO FÜR NADA.
Les deux font un (ou presque).

Un peu comme DERNIERES BALISES et SOLEIL ou plus recemment, le dyptique LA TENTATION DU BONHEUR et LE BONHEUR DE LE TENTATION.

"Amants Destroy", "Droïde" et "Septembre Rose", des titres exceptionnels

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï2
Tu voudrais franchir la lumière
avatar

Nombre de messages : 3263
Age : 43
Localisation : Chambre 2023
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Jeu 23 Avr - 13:11

Magnifique album !

Pas un titre que j'aime moins qu'un autre , même si j'ai eu du mal à accrocher à Septembre Rose pendant longtemps...ben ouais quoi Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile
Yannig
Tu retournes apaisé vers ta faune onirique
avatar

Nombre de messages : 1049
Age : 46
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mer 17 Juin - 22:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreleï2
Tu voudrais franchir la lumière
avatar

Nombre de messages : 3263
Age : 43
Localisation : Chambre 2023
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Jeu 18 Juin - 1:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile
Loreleï2
Tu voudrais franchir la lumière
avatar

Nombre de messages : 3263
Age : 43
Localisation : Chambre 2023
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Sam 25 Juil - 12:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile
ladoubiste25
Tu as la splendeur d'un enterrement de première classe


Nombre de messages : 39
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Lun 27 Juil - 14:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/hftdoubiste25
Suicide-laxatif
Tu tournes en rond dans ta psychose
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mar 5 Jan - 19:12

"Pulque mescal y tequila" rompt l'homogénéité de l'album, mais j'aime encore bien cette chanson. Cela dit, le majeur défaut de l'album est qu'il est bien trop court. Un album de cette qualité, on le voudrait deux fois plus long. J'étais parti pour donner celles que je préfère et qui pour moi se détachent nettement (ou l'art du pléonasme à rallonge) mais quand je démarre par "amants destroy" et "droïde" song, je rajoute illico "was ist das rock'n'roll" et "septembre rose" juste derrière en faisant une petite place dans la liste pour "syndrome albatros" et "je ne sais plus quoi faire pour te décevoir"... ce qui fait que je finis par nommer tous les titres de l'album.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascenseur-de-22h43.skyrock.com/
PK
Tu cuis ton coeur au bourre-couillon
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 40
Localisation : La tête mouillée entre tes cuisses
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mar 5 Jan - 20:35

J'ai une préférence pour Meteo...

Par contre, Pulque et Syndrome sont des lumières dans cet album, des chefs d'oeuvre de Thiéfaine à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannig
Tu retournes apaisé vers ta faune onirique
avatar

Nombre de messages : 1049
Age : 46
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mer 6 Jan - 8:23

Alors là, j'adhère complètement... aussi bien pour la préférence à Météo que pour la luminosité de pulque et de syndrome...

... encore que je reprocherai à cette dernière de n'être pas assez souvent chantée sur scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Animalenquarantaine
Tu redescends chez ton opium
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mar 9 Mar - 17:10

Encore un album excellent , j adore Amants destroy, Pulque mescal y tequila pour ne citer que celles ci!!!
Juste un petit probleme avec Je suis partout!!! Mais l album est terrible!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suicide-laxatif
Tu tournes en rond dans ta psychose
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Eros uber alles   Mar 9 Mar - 18:49

Pareil pour "je suis partout", c'est l'atterrissage un peu raté de l'album.
J'aurai une question pour "amants destroy": la chanson est sous-titré "improvisation sur un thème de Marguerite Duras". Cela a-t-il à voir avec "l'amant", de cet auteur ou y a-t-il quelque chose de moins évident?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascenseur-de-22h43.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eros uber alles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eros uber alles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film] Venus in Eros
» Mikhaïl Glinka
» Unheilig
» [Chronique Mensuelle] Les Photos du mois.
» Configuration Effects

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rendez-vous au dernier carrefour :: Je sors ma Winchester pour mieux cracher mon blues-
Sauter vers: